Skip to main content

Vers une explosion du commerce électronique

ecommerce
Crédit : @PhotoMIX Company

Ces deux dernières années, la COVID-19 a bouleversé les habitudes des consommateurs en raison des confinements, du couvre-feu, des fermetures de magasins non essentiels et d’autres mesures sanitaires.

L’un des grands gagnants de cette crise sanitaire est le commerce électronique. En 2020, 80% des Canadiens ont fait une transaction en ligne comparativement à 73 % en 2018. Ils ont également dépensé 84,4 milliards de dollars en ligne, comparativement à 57,4 milliards de dollars en 2018. Et, selon e-marketer, la tendance va se poursuivre: les ventes devraient atteindre plus de 105 milliards dès 2025. Le commerce électronique est donc là pour rester.

Vers une nouvelle façon de consommer

La pandémie a fait évoluer les mentalités et les habitudes d’achat des consommateurs. Ainsi, ils se tournent de plus en plus sur les produits locaux, biologiques et responsables. La plateforme Le Panier bleu, qui propose des produits « faits au Québec », découle de cet engouement. Par ailleurs, plusieurs sites ont maintenant des filtres pour les produits locaux ou écologiques, et les consommateurs exigent de plus en plus de connaître la provenance des marchandises ainsi que leur composition.

Les consommateurs achètent également de plus en plus de produits d’occasion ou remis à neuf. Le marché de la seconde vie est en pleine expansion comme le montrent les nouvelles initiatives de Souris Mini, Vinted ou encore Upcycli, qui permettent aux gens d’acheter ou de vendre des vêtements ou produits de seconde main.

Vers la fin du magasin traditionnel ?

Magasin phygital

Certains diront que le commerce électronique contribue à la fin des petits commerces. Au contraire, il faut plutôt le considérer comme une occasion d’affaires et une possibilité de croissance. C’est une chance de changer son modèle d’affaires, de se réorganiser et surtout de mieux répondre aux besoins et attentes des clients.

Par ailleurs, malgré la croissance fulgurante du commerce électronique au Canada, le secteur du détail dit « traditionnel » ou « hors ligne » représente toujours plus de 85% des ventes en Amérique du Nord selon CBRE.

Vers le meilleur de deux mondes

La question n’est donc pas de savoir si le magasin se meurt, mais plutôt comment les mondes physique et numérique peuvent et vont cohabiter. Car les consommateurs font de moins en moins de différence entre les deux, et de nouvelles exigences en découlent.

La première stratégie des détaillants consiste à rendre le parcours client plus fluide et à accroître la compatibilité entre le commerce en ligne et le commerce hors ligne. Le phygital (contraction des mots « physical » et « digital ») est une nouvelle tendance qui

associe les univers physique et numérique pour offrir aux clients une nouvelle expérience et resserrer les liens avec eux : expérience techno et numérique en magasin (comme le magasin Burberry à Londres), humanisation du site Web (magasinage en direct, par exemple), amélioration de l’expérience client (livraison en quelques heures, optimisation des modes de paiement, ramassage en magasin, etc.).

La proximité avec le client est également devenue un des enjeux du commerce électronique. Le but est d’entrer dans le cercle d’intimité du consommateur comme ont très bien su le faire des enseignes telles que Netflix et Amazon.

Le commerce électronique et le magasin physique ont donc encore de belles années devant eux. Cependant, le plus dur reste à faire : mutualiser leurs efforts et trouver une synergie afin de répondre aux besoins de la clientèle et, surtout, de la fidéliser!

Sources :

Statistique Canada. Les achats en ligne des Canadiens en 2020. Résultats de l’enquête sur l’utilisation d’Internet. https://www150.statcan.gc.ca/n1/pub/11-627-m/11-627-m2021048-fra.htm

Arielle Feger. « Canada’s ecommerce sales to reach nearly $80 billion in 2022 », Insider Intelligence/eMarketer, 8 février 2022, https://www.insiderintelligence.com/content/canada-s-ecommerce-sales-reach-nearly-80-billion-2022

Alex Wang. « What Is the Share of E-Commerce in Overall Retail Sales? », CBRE, https://www.cbre.com/insights/articles/omnichannel-what-is-the-share-of-e-commerce-in-overall-retail-sales

Leave a Reply